Les règles professionnelles de la pose de véranda

Les règles professionnelles de la pose de véranda

Le choix du mode de configuration de sa maison  est fonction du goût de chaque propriétaire. La véranda est donc souvent un recours efficace pour créer un cadre jovial, accueillant et beaucoup plus esthétique dans une habitation. La véranda est également construite selon la forme et le matériau qui correspond aux désirs du propriétaire d’où une large gamme de choix en matière de formes et de matériaux. La pose de la véranda obéit cependant à plusieurs règles sur le plan professionnel :

 La réalisation de la véranda : exigences en termes de ventilation :

  • La solution classique consiste à installer des arrivées d’air frais en partie basse et des sorties d’air en partie hausse. Au plus simple, les sorties se composent de châssis ouvrants en toiture et(ou) de soufflets ; les arrivées sont constituées de grilles en partie basse de la véranda.
  • La ventilation mécanique consiste quant à elle à créer un mouvement d’air au moyen d’un coffre composé de quatre extracteurs électriques. Cet ensemble prend place en partie haute avec comme variante un système de ventilation forcée qui se déclenche dès que la température de la véranda est supérieure à celle de la maison.

 

La construction d’une véranda requiert un haut niveau de précision :

  • une étanchéité irréprochable, une ossature capable de résister aux intempéries (poids de la neige et tempêtes, entre autres) des vitrages hermétiques etc.
  • de plus, étant fabriquée en atelier, ses mesures doivent être d’une précision absolue. Pour toutes ces raisons  et quelle que soit l’esthétique désirée, il est indispensable de faire appel à un professionnel.

Il faut noter que beaucoup d’artisans menuisiers sont capables de construire une véranda, mais une grande partie du marché est occupée par des constructeurs spécialisés.

  • La durée des travaux : elle dépend du style de véranda et le délai entre le passage du métreur et la pose finie est de 5 à 6 semaines. La pose elle, est une étape délicate à cause de la précision nécessaire pour garantir notamment l’étanchéité.
  • Les règles professionnelles légales de la pose véranda :

Elles sont prévues par le SNFA le cahier des charges relatif au projet :

Il permet à l’entreprise de définir précisément le projet, tout en aidant le client à faire ses choix des matériaux ou des caractéristiques de sa véranda.  C’est une vision claire et précise du projet, détaillée au maximum, qui implique à la fois l’installateur et le client.

Les règles techniques de conception, de fabrication et d’installation de la véranda :

Dans cette partie sont définis les choix effectués pour les matériaux, pour les composants, les étapes de la fabrication…. Elle permet aussi de valider les étapes, qui sont découpées autour de quatre critères : la sécurité des matériaux et la résistance mécanique, les dispositions constructives, la durabilité et l’habitabilité, et enfin la mise en œuvre. Le devis doit être descriptif, estimatif et détaillé afin d’éviter les litiges liés à la réalisation du projet.