Les caractéristiques d’une véranda

Les caractéristiques d’une véranda

La véranda est une pièce à vivre, une extension de la maison établie sur la façade de l’habitation et souvent réalisé en bois, en aluminium ou en pvc. Le terme véranda vient du mot indien baramdah qui désigne une partie extérieure (un balcon) pour se protéger des éléments naturels avant d’entrer ou de sortir, dans les maisons en Inde. La véranda est un ouvrage aujourd’hui très répandu et existent aux quatre coins du globe même dans les pays tropicaux comme aux Antilles où on les appelle galeries ou dans les Mascareignes où elles sont dénommées varangues.

Les types de véranda :

La véranda moderne selon les pays et les climats 

  • Dans les pays du Nord, les vérandas sont des espaces : clos, dont les parois verticales sont composées d’une manière importante de vitrage. Dans les démarches récentes d’habitation bioclimatique, les vérandas sont utilisées pour chauffer les habitations par apport solaire.
  • Dans les pays du Sud, les vérandas sont en vitrage pour permettre de climatiser l’espace ou simple grillage (ou moustiquaire) permettant à l’air extérieur de circuler librement, voire d’être brassé par des ventilateurs.

L’armature et les variétés de vérandas :

  • La majorité du marché des vérandas actuellement se tourne vers l’aluminium (95%) du marché en France. Grâce à ses propriétés physiques qui permettent de construire des armatures isolantes (grâce au  procédé de rupture de pont thermique) avec des possibilités de coloration sur le long terme et une facilité d’entretien.
  • Les autres matériaux utilisables sont le pvc (utilisable seulement pour les petites vérandas en raison de son coefficient de dilatation),
  • Le bois qui reste malgré tout une alternative à l’aluminium sur ce marché et qui permet l’utilisation d’une couverture plus isolante que celles des vérandas en aluminium.
  • Le dernier matériau sur cette liste est l’acier qui reste marginal dans son ensemble, mais qui offre une esthétique souvent remarquable.

La composition de la véranda:

La véranda,  par définition, comporte nécessairement de :

  •  cloisons bâties en dur : maçonnées ou en bois.
  • matériau de même nature que celui auquel la véranda est attenante, de telle sorte que les parois  verticales de son châssis prennent appui dessus il peut s’agir d’une verrière (en présence de verre) ou d’une cage (s’il s’agit d’un grillage) voire de ferronnerie.

La toiture de la véranda 

  Elle se compose de trois éléments principaux :

  • La charpente : il s’agit du support de couverture et de l’isolation.
  • L’isolation : elle conditionne le bien être ressenti dans la véranda. Une véranda mal isolée (du chaud et du froid) ne sera sûrement pas confortable.
  • La couverture : la couverture peut être composée de «  plaques de remplissage » ou d’une couverture plus classique de type tuiles (terre cuite ou béton) ardoises, bardeaux bitumeux etc.

Ces plaques de remplissage peuvent se retrouver le pus souvent d’ailleurs sous trois formes : le verre (il s’agit du matériau roi de la véranda), le polycarbonate (plaques de plastique alvéolaire), le panneau sandwich ( deux plaques  entre lesquelles on met de l’isolant thermique.